Présentation au Jubilé du CAMES du projet d’innovation par la recherche en IA : Ouagadougou, Mai-Juin 2018

Publié par Alain Mille le 4 décembre 2018

[:fr]

L’USF est partenaire du CAMES et  a été sollicitée pour proposer un projet de recherche innovant lors de ses 50 ans

Alain Mille a présenté le projet AFRICAIN lors du Jubilé du CAMES fin mai 2018 à Ouagadougou.

RÉSUMÉ

Projet AFRICAIN (Associating Formation-Research-Innovation Cycles for Artificial Intelligence Novators

Projet de mise en place de filières de formation-recherche-activité économique en intelligence artificielle à des fins d’innovation de rupture

Présentation détaillée sur le web

USF – Alain Mille

La formation à la recherche pour les étudiants de l’Afrique et de Madagascar est un défi dans tous les domaines scientifiques et c’est le moment de relever ce défi pour le domaine de l’Intelligence Artificielle adapté au continent africain afin qu’il tienne toute sa place très vite dans le formidable développement de ce domaine.

La formation à la recherche en l’informatique nécessite des bases accessibles sans moyens techniques considérables, mais exige des ressources humaines qu’il est nécessaire de former très vite. Le vivier d’étudiants à fort potentiel dans ce domaine est considérable mais il s’agit maintenant de créer les conditions 1) de former ces étudiants à un niveau d’excellence internationale et 2) de savoir articuler cette montée en connaissance et compétence avec des capacités de création d’activités économiques et de recherche fortes sur le continent et à l’international.

L’idée sous-jacente au projet est de constituer une “cellule” de démarrage d’un dispositif de formation à la recherche en Intelligence Artificielle en s’appuyant sur des étudiants à très forts potentiels et motivés par le développement et la réplication de leur propre structure de formation, de recherche et de création d’activité économique. Cette cellule a vocation a se répliquer rapidement selon un modèle « viral ». L’innovation dite “de rupture” constitue aujourd’hui le mécanisme économique qui semble le plus prometteur en associant très vite et de manière durable les activités de formation et de recherche à une activité économique.

Le principe défendu est que chaque étudiant devienne très vite formateur ou/et créateur d’activité tout en continuant à appartenir à sa cellule de recherche et formation. C’est un moteur à trois temps qui se met en place : 1) formation niveau M2, 2) recherche dès M2 (stage) et thèse en alternance dans le cadre d’une 3) activité économique (start-up, économie sociale et solidaire, etc.).

L’exposé détaille le principe du projet, son articulation avec les autres initiatives actuelles (création de formations d’ingénieurs par exemple) et un scénario de développement avec les moyens à mobiliser pour y parvenir. Une étude de cas est discutée avec les participants.

 [:]

Appel à collaborateurs pour USF Canada : postes bénévoles au Ghana. Université de Cape Coast (UCC)

Publié par Alain Mille le 12 mars 2018

[:fr]

USF Canada : postes bénévoles au Ghana

Universitaires sans frontières (USF) est une organisation canadienne sans but lucratif, établie à
Montréal. Sa mission est d’aider les établissements d’enseignement supérieur des pays en
développement à édifier leur capacité de former les spécialistes et les chercheurs dont ils ont
besoin. USF envoie des bénévoles dont la tâche est d’aider ces universités à réaliser les projets
qu’elles ont conçus et qui leur appartiennent. USF défraie les bénévoles de leurs dépenses,
mais ne leur verse pas de salaire.

Titre du poste : Chargés de cours pour cours de niveau supérieur en informatique et
technologie de l’information

Nombre de bénévoles : 2
Cours 1 : Intelligence artificielle et systèmes connexes
Cours 2 : Apprentissage machine

Établissement partenaire : Université de Cape Coast (UCC)

L’UCC a vu le jour en octobre 1962 sous forme de collège universitaire. Elle est devenue une
université autonome à part entière, avec pouvoir de décerner grades, diplômes et certificats le
1er octobre 1971.
L’établissement a été créé pour fournir une main-d’œuvre compétente et hautement qualifiée,
capable d’assurer un rôle d’impulsion et de guide en éducation. À l’origine, son mandat était de
former des enseignants pour les établissements d’enseignement de deuxième cycle et pour le
ministère de l’Éducation. À l’époque, en effet, le système d’éducation connaissait un essor
accéléré et était en mal de main-d’œuvre. Aujourd’hui, grâce au développement de certaines
facultés et à la diversification des programmes, l’UCC est en mesure de fournir un personnel de
qualité à d’autres ministères et aux industries du pays.
En réponse aux besoins changeants de la société et de tout le système d’éducation du Ghana,
l’UCC a ajouté à ses fonctions premières la formation de nombreux spécialistes : planificateurs
de l’éducation, administrateurs, agronomes, actuaires, optométristes, biochimistes,
technologistes médicaux, et spécialistes en technologie de l’information, environnement,
commerce, gestion, tourisme, éducation en matière de population et de vie de famille, eau et
techniques sanitaires, biologie moléculaire, biotechnologie, système d’exploitation du bétail,
informatique et technologie de l’information.
Lieu : Cape Coast, Ghana
Langue : Anglais
Contexte :
Le Ghana a besoin de titulaires de maîtrise et de doctorat en informatique et en technologie de
l’information afin de pourvoir de nombreux postes clés au gouvernement et dans l’industrie et
de former une relève. Le programme doctoral en informatique et technologie de l’information du
Ghana est très récent. Pendant longtemps, les étudiants qui souhaitaient faire un doctorat
devaient étudier à l’étranger. Or la plupart ne pouvaient pas partir, pour des raisons
personnelles ou professionnelles, et peu de ceux qui partaient revenaient travailler dans leur
pays. C’est pourquoi le département d’informatique et de technologie de l’information (DITI) de
l’UCC veut, en partenariat avec USF, rehausser le niveau de ses maîtres de conférences de la
maîtrise au doctorat, au moyen d’un programme doctoral transitoire qui lui permettra ensuite de
gérer et d’offrir son propre programme de doctorat.
Description du travail :
Actuellement, les maîtres de conférences de l’UCC suivent des cours et rédigent une thèse
sous la direction principale d’un universitaire qui, la plupart du temps, vient de l’extérieur et est
assisté d’un codirecteur local. Les cours de niveau supérieur sont donnés par des bénévoles de
l’étranger et sont ouverts aux diplômés récents du baccalauréat en sciences du DITI, qui
pourront faire valoir les crédits obtenus au regard d’un degré supérieur quand le programme du
DITI aura été approuvé. Les doctorants d’autres universités du Ghana pourront également
suivre les cours, puis rédiger leur thèse dans le cadre du programme destiné au DITI et à
l’élaboration duquel participe USF.
Le programme actuel comporte deux cours supérieurs offerts pendant les mois d’été chaque
année et un cours intensif offert en janvier aux étudiants qui doivent combler certaines lacunes
fondamentales. Pour atteindre les objectifs du programme, l’UCC a besoin de bénévoles
capables de donner des cours supérieurs en informatique et en technologie de l’information à
l’été 2018. Ces cours sont :

  • Cours 1 : Intelligence artificielle et systèmes connexes
  • Cours 2 : Apprentissage machine

Exigences :
Études : Doctorat en informatique ou en technologie de l’information.
Expérience professionnelle : Expérience de l’enseignement universitaire. L’expérience de la
direction d’étudiants dans le cadre de projets de recherche est absolument essentielle.
Idéalement, les bénévoles accepteront de diriger les étudiants du programme pendant leur
thèse.
Date d’entrée en fonction et durée du mandat :
Les bénévoles devront donner des cours pendant 7 semaines, entre le 1 er juin et le 31 juillet
2018.

Avantages :
L’UCC et USF assument toutes les dépenses liées aux titres de transport, à l’hébergement, au
transport local, à l’assurance voyage et à l’assurance maladie, aux vaccins et aux médicaments
ainsi que des frais accessoires.
Candidatures :
Veuillez envoyer à Corrie Young, cyoung@awb-usf.org, avec copie à Dominique Sotteau,
dominique.sotteau@okofoto.com, votre CV et une lettre de motivation précisant vos
disponibilités ainsi que le nom et les coordonnées de deux personnes pouvant fournir des
références à votre sujet.
Clôture de la période de candidature : 1er avril 2018[:]