Université des sciences sociales et de gestion de Bamako : dynamisation de la coopération internationale

Publié par Xavier Alphaize le dimanche 19 mars 2017

Professeur Samba Diallo, Recteur de l’université, Xavier Alphaize Vice-Président d’USF et le Dr Mamadou Koumaré, Chef du Service de Relations Internationales et de la Coopération à l’Université.

L’USSGB doit faire face aujourd’hui à de multiples défis : une nouvelle filière de bac sciences économiques vient d’être créée au Mali, vers laquelle convergent les nouveaux bacheliers. Ceci implique une augmentation considérable ​des effectifs d’étudiants dans les filières économie et gestion. Par ailleurs, l​a Recherche doit prendre une place plus importante pour les enseignants-chercheurs, et l’université veut renforcer le potentiel des Laboratoires. Elle entend également répondre aux enjeux de l’évolution du marché du travail en s’ouvrant à de nouvelles filières et spécialisations. Le cas d’un nouveau master de gestion des industries extractives a ainsi été envisagé. Des priorités vont être définies et identifiées avec les responsables de facultés, et ​ »​Universitaires Sans Frontières »​ sera sollicité pour apporter des appuis dans ces domaines.

Toutes ces questions ont fait l’objet d’échanges en février 2017, dans le cadre de l’accord de partenariat signé entre l’USSGB et Universitaires sans Frontières. Ces concertations​ ont eu lieu au siège de l’université avec le Professeur Samba Diallo, Recteur de l’université, le Dr Mamadou Koumaré, nouveau Chef du Service de Relations Internationales et de la Coopération à l’Université et Xavier Alphaize, Vice-Président d’USF.

Un enseignement sur la Minéralogie dispensé à Bamako

Publié par Xavier Alphaize le dimanche 19 mars 2017

Gérard Panczer au milieu des étudiants et des responsables de l’Université Ahmed Baba

Au cours de la mission effectuée du 29 janvier au 4 février à l’université Ahmed Baba, notre collègue Gérard Panczer, Professeur de Spectroscopie optique des géomatériaux, a visité les locaux du laboratoire d’analyses des roches aurifères de la DNGM (Direction nationale de la Géologie et des Mines) et donné un appui sur des aspects du projet de montage d’un laboratoire en minéralogie. Il a dispensé un cours de Minéralurgie de l’or pour des étudiants de Licence et Master, et assuré une Conférence « Propriétés de l’or, production et techniques minéralurgiques d’extraction » devant les professionnels de l’exploitation de l’or. Il a également participé au jury de soutenance de Master d’étudiants africains en stage chez Randgold.

Visite du laboratoire de minéralogie de la Direction nationale de la Géologie et des Mines

Des appuis sollicités par le Ministère malien de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Publié par Xavier Alphaize le dimanche 19 mars 2017

Ministère Malien de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Au cours d’une réunion qui s’est tenue le 20 février 2017 à Bamako au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique avec Xavier Alphaize, Vice-Président d’Universitaires sans Frontières (USF), le Pr Abdoulaye Salim Cissé, Directeur Général de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a brossé un tableau de la situation universitaire du Mali. Les universités maliennes sont confrontées à des difficultés importantes liées à des insuffisances en ressources humaines, capacités à développer de la recherche, moyens documentaires. Les effectifs d’étudiants, toujours croissants, sont​ en moyenne ​six à sept fois plus importants que la capacité d’accueil des universités. Un « plan stratégique de l’enseignement supérieur et de la Recherche » est en cours de finalisation au ministère, et devrait permettre de dégager les priorités et moyens absolument indispensables pour mieux gérer cette situation.

Le Directeur Général a exprimé le souhait que « Universitaires sans Frontières » puisse apporter une contribution au renforcement des capacités de formation et de recherche des universités maliennes en organisant des missions d’appuis dans le pays. Il a été convenu que des concertations seront organisées par le ministère auprès des différentes universités nationales afin d’identifier les axes prioritaires et les communiquer à USF.

Spécialiste construction en terre pour Bamako

Publié par Robert Laurini le lundi 6 mars 2017

Compte-tenu de problèmes d’insécurité récents dans la zone de Segou, nous sommes contraints de surseoir à cette proposition de mission.

L’École Supérieure d’Ingénierie, d’Architecture et d’Urbanisme de Bamako (Mali) cherche un architecte ou un ingénieur spécialiste des constructions en terre.

L’École a été créée en 2006. Établissement d’enseignement supérieur privé, elle s’adresse aux étudiants de la sous-région. La formation initiale conduit à un master en architecture, en Génie Civil, Aménagement du Territoire Urbanisme et un projet est en cours pour s’étendre au Génie Informatique. En parallèle à cet enseignement supérieur, l’École assure une formation permanente pour de jeunes chômeurs maliens en dessin, bâtiment, maçonnerie… Il s’agit d’une activité sociale complémentaire aux enseignements d’architecture qui permet, aux futurs architectes, d’aider des jeunes en cours de formation dans les métiers du bâtiment.

Ainsi, l’École Supérieure d’Ingénierie, d’Architecture et d’Urbanisme de Bamako (Mali) cherche un architecte ou un ingénieur spécialiste des constructions en terre. Il sera basé à Ségou (240 kms de Bamako) au Centre de Recherche sur les matériaux. Il est prévu pour une période de un à deux mois, en fonction des disponibilités.

L’École prendra en charge l’hébergement, le transport et mettra à disposition un véhicule. Contacter Xavier.Alphaize@gmail.com.