Appel à candidatures, au poste de Recteur de l’Université Kofi Annan de Guinée

Publié par Alain Mille le lundi 24 août 2020

L’Université Kofi ANNAN de Guinée (Conakry), établissement privé d’enseignement supérieur pluridisciplinaire de référence en Guinée, ouvre au recrutement, le poste de Recteur, selon les termes et conditions ci-dessous :

Responsabilités :
Le Recteur dirige l’Université sur le plan académique. A ce titre, notamment :

  • Il met en œuvre l’ensemble des orientations, programmes et actions découlant des décisions du Président-Fondateur ainsi que du Conseil d’Administration ;
  • Il préside le Conseil d’Université en cas d’absence du Président-Fondateur ;
  • Il exécute les décisions du Conseil d’Administration et du Conseil d’Université ;
  • Il veille à la bonne exécution du budget adopté par le Conseil d’Administration ;
  • Il veille au bon fonctionnement de l’Université et au respect des statuts et du règlement intérieur ainsi que des différents règlements des études ;
  • Il veille à l’observation des programmes et des horaires ;
  • Il admet et exclut les étudiants conformément à la réglementation en vigueur ;
  • Il est responsable de la partie pédagogique devant le Président-Fondateur ;
    Il exerce l’autorité administrative et hiérarchique sur les responsables des composantes
    (Facultés, Ecoles, Institut), des Services Communs d’Appui Scientifique et Technique, et l’ensemble des personnels académiques et scientifiques ;
  • Il propose au Président-Fondateur le recrutement et le licenciement des Encadreurs pédagogiques permanents, après avis du Conseil de Composante et du Conseil d’Université ;
  • Il propose au Président-Fondateur la nomination des Directeurs et Directeurs adjoints de composante et de mettre fin à leur mandat ;
  • Il engage les enseignants vacataires, sur proposition des Directeurs de Composante, après avis du Conseil d’Université ;
  • Il nomme les jurys d’évaluation des connaissances et d’aptitudes, sur proposition des Directeurs de Composantes ;
  • Il coordonne, sous l’autorité du Président-Fondateur, les relations avec les partenaires nationaux et étrangers ;
  • Il est responsable avec le Président-Fondateur du maintien de l’ordre dans les enceintes et locaux de l’Université et peut, en cas de nécessité, faire appel à la force publique ;
  • Il est responsable avec le Président-Fondateur de la sécurité dans l’enceinte de l’établissement ;
  • Sous réserve des activités de représentation du Président-Fondateur et en accord avec celui-ci, il représente l’Université dans toute manifestation publique.

Le Recteur exerce les prérogatives que lui délègue le Président de l’Université.

  • Exigences principales pour le poste :
    Être un Enseignant-Chercheur de rang magistral (en activité ou récemment retraité) ;
  • Avoir une quinzaine d’années d’expérience de gestion au sein d’une structure d’enseignement supérieur et de recherche, particulièrement dans des fonctions de direction ;
  • Avoir des connaissances en gestion administrative, financière et comptable d’une structure d’enseignement supérieur et de recherche ;
  • Avoir une bonne connaissance du milieu universitaire international ;
  • Être disponible, dynamique, discret et loyal ;
  • Être capable de travailler sous pression ;
  • Avoir un excellent niveau en français ;
  • La maîtrise de l’anglais est un atout ;
  • Conditions d’exercice :
  • Lieu d’affectation : République de Conakry (Guinée) ;
  • Date de prise de fonctions : 1er octobre 2020 ;
  • Durée du mandat : 4 ans.
  • Dossier de candidature :
    Les personnes intéressées sont priées d’envoyer par courriel (en format PDF) :
  • une lettre de motivation ;
  • un CV détaillé précisant notamment les domaines de compétences et expériences (avec pour chacune d’elles, la durée et, si possible, l’adresse électronique d’une personne de référence).
  • toutes attestations utiles à l’appui du dossier,

au plus tard le vendredi 14 septembre 2020

aux adresses ci-après :
candidaturesrecteur@univ-kag.education
rectorat@univ-kag.education
drokaba@gmail.com

 » width= »20″ height= »20″>

Appel à collaborateurs École Nationale de sciences de gestion de Libreville (Gabon)

Publié par Alain Mille le mardi 21 juillet 2020

L’ENSG est une grande École nationale, établissement public, qui dispose de plusieurs filières : Finance, Marketing, économie, logistique, Compta-Gestion, Bureautique/ administration, BTS comptabilité, Audit. L’ENSG souhaite renforcer son potentiel dans le domaine de l’enseignement et de la Recherche, de la formation à distance.
Les missions d’enseignement sont pour une partie à distance, pour une autre partie en présentiel ; L’école prend en charge les frais d’enseignement à distance et les frais de déplacement et d’hébergement lorsque cela se fait en présentiel, des personnes retenues pour appuyer les actions de formations sollicitées.

Universitaires sans frontières — USF/AWB — travaille activement à promouvoir la coopération universitaire avec des établissements d’enseignement supérieur de pays en développement. Ceci concerne la recherche, la mise en place de nouvelles filières, l’enseignement, la formation à distance, les relations avec les secteurs professionnels… Ces collaborations contribuent à renforcer l’expertise et les compétences des universités partenaires.


Envoyer votre CV sous format Word en précisant la/les fonction.s ou le/les profil.s concernés avant le 30 juillet 2020 pour les dates de septembre et avant le 23 juillet pour les dates de fin juillet
Au Professeur André Tiran, Mail : andre.tiran@univ-lyon2.fr


Action pour l’établissement :

Appui à la Recherche :

Appui à la Recherche pour la mise en place d’un comité scientifique sur un ouvrage
Un universitaire de rang A ou B à même de participer au pilotage et à l’évaluation des contributions avec le groupe de chercheurs et la direction de l’établissement.
Thème de l’ouvrage : ouvrage collectif intitulé « Effets de la crise sanitaire sur la vie des entreprises dans l’espace CEMAC ».

La demande : nous avons besoin d’un appui scientifique sous la forme d’un comité scientifique et éventuellement de partenariat avec une ou plusieurs universités et/ou laboratoires.

Profil : PR ou MCF

Actions ENSup :
Enseignement à distance et en présentiel voir tableau joint :

Profil : PR ou MCF ou PRAG.

CALL FOR COLLABORATION: SETTING UP A DOCTORAL SCHOOL IN ANIMAL SCIENCE FOR NICARAGUA

Publié par Alain Mille le mardi 7 juillet 2020

Context

A state university of Nicaragua wants to create a PhD program in Animal Science.
The NGO “Universitaires sans frontières /Academics Without Borders” — USF/AWB — is actively working to promote university cooperation with higher education institutions in all countries. This concerns research, the setting up of new departments, teaching, distance training, relations with the professional sectors… These collaborations help to strengthen the expertise and skills of partner universities.

Details

This university is specialized on soil management, plant science, forest resources and tropical animal production. It has a research group with few PhD holders. In order to strengthen its activity, it wants to set up a PhD program in tropical animal production.

Collaborators

Interested volunteers must be full university professors having a big experience in PhD supervision in those domains. Previous heads of PhD schools will be appreciated. Fluency in Spanish is not mandatory but will be a bonus.
His/her role will be to establish doctoral training program (research methodologies, writing dissertations, knowledge about the scientific community, economic and international partnerships, links with university administration, etc.).
A week-long visit in Nicaragua must be envisioned.

How to apply

Send your CV in Word format before July 5th to Prof. Jean Ruffier < jean1949ruffier@gmail.com> stressing the activities linked to doctoral programs.
People whose USF-AWB membership is not up to date are invited to regularize their situation with Alain Jouandeau (mail: alain.jouandeau@usf-awb.org)

Appel à collaborateurs IUT Génie Civil de l’Université Nazi Boni à Bobo Dioulasso (Burkina-Faso)

Publié par Alain Mille le mardi 7 janvier 2020

Le département « Génie Civil » de l’IUT de Bobo-Dioulasso a ouvert un master professionnel pour lequel un appui est nécessaire pour mettre en place et assurer un enseignement dans des disciplines technologiques. L’universitaire collaborera sur place avec un enseignant de l’IUT.

La durée de la mission est prévue pendant deux semaines, dans une période restant à définir à partir de février/mars 2020. Le billet d’avion entre la France et le Burkina sera pris en charge par l’ambassade de France, et les frais de séjour sur place par l’université Nazi Boni.

Universitaires sans frontières — USF/AWB — travaille activement à promouvoir la coopération universitaire avec des établissements d’enseignement supérieur de pays en développement. Ceci concerne la recherche, la mise en place de nouvelles filières, l’enseignement, la formation à distance, les relations avec les secteurs professionnels… Ces collaborations contribuent à renforcer l’expertise et les compétences des universités partenaires.

Envoyer votre CV et lettre de motivation, sous format Word avant le 15 janvier 2020 à Fabien Delhomme, chargé d’affaire USF-AWB : fabien.delhomme@insa-lyon.fr.

Descriptif du projet : il est prévu de mettre en place des enseignements pour des étudiants en 2° année de master professionnel dans les thèmes suivants :

Calcul de structure (12h ct + 12hTD+12htp) M2

Objectif : calculer des structures complexes.
Contenu : méthodes énergétiques (théorème du potentiel interne, hypothèses thermodynamiques, théorèmes énergétiques) ; méthode des forces ; généralités sur les lignes d’influences ; lignes d’influences d’un déplacement ou d’une rotation ; lignes d’influences d’une réaction d’appui, du moment fléchissant, de l’effort normal, études de cas ; les poutres courbes (généralités, relations entre M, N, T et les charges, déformation de la ligne moyenne – relation de Navier Bresse) ; étude des arcs – études de cas.

Un schéma d’appui a été défini pour le cours de master 2 « Calcul des structures » du Département Génie Civil de l’IUT :

  • Un enseignant potentiel Burkinabè pour ce cours est identifié à Bobo Dioulasso. Cet enseignant viendra en appui à l’expert USF qui interviendra en février ou mars 2020 pour assurer ce cours à l’IUT de Bobo Dioulasso (Burkina Faso)
  • Ensuite, l’enseignant Burkinabè effectuera une mission de 3 semaines à un mois en France pour compléter ses recherches dans un établissement d’enseignement supérieur en France, et travaillera simultanément en équipe avec des universitaires qui assurent ce cours, afin d’être en mesure d’assurer seul cet enseignement à l’IUT.

L’Université Ouaga 1 JKZ (Burkina-Faso) recherche un spécialiste en mobilisation de ressources et gestion de projets.

Publié par Alain Mille le mercredi 26 juin 2019

L’université Ouaga 1 Joseph Ki-Zerbo souhaite développer les capacités
de rédaction de projets et de mobilisation de ressources des différentes
UFR et Écoles Doctorales. Dans ce contexte, elle sollicite l’appui d’un
spécialiste pour une mission d’une semaine.

Le billet d’avion est pris en charge par l’ambassade de France au
Burkina Faso et les frais de séjour sur place par l’Université Ouaga 1 JKZ.

Rappelons qu’Universitaires sans frontières — USF/AWB — travaille
activement à promouvoir la coopération universitaire avec des
établissements d’enseignement supérieur de pays en développement. Ceci
concerne la recherche, la mise en place de nouvelles filières,
l’enseignement, la formation à distance, les relations avec les secteurs
professionnels… Ces collaborations contribuent à renforcer l’expertise
et les compétences des universités partenaires.

Envoyer votre CV sous format Word avant le 30 juin à USF, Mail : Alain
JOUANDEAU <alain.jouandeau@usf-awb.org>

Objectifs de la mission :

La mission a pour objectif d’aider les responsables de l’université
(responsables d’UFR, des relations internationales, gestionnaires de
projets…) à :

  • prendre en compte les facteurs essentiels dans l’élaboration d’un
    projet de demande de financement,
  • définir les approches pour l’élaboration de ces projets et
    concevoir une stratégie de financement de ces projets (moyens,
    management, méthodologie),
  • et élaborer un plan sur la façon de solliciter les partenaires qui
    pourraient fournir des ressources.

Profil : expérience méthodologique de rédaction et de gestion de projets
sollicitant des financements internationaux.

Appel à collaborateur : Professeur de Génie Civil pour Haiti

Publié par Alain Mille le mercredi 22 mai 2019

Devant l’immensité des besoins, l’Université Notre Dame d’Haïti a décidé de monter une licence professionnelle de Génie Civil dans la ville de Jérémie (sud du pays).

Dans ce but, nous recherchons un professeur de Génie Civil pour aider au montage de cette formation en fonction des besoins et des caractéristiques sismiques du pays.

Une première mission d’une semaine sera programmée dès que possible.

Universitaires sans frontières — USF/AWB — travaille activement à promouvoir la coopération universitaire avec des établissements d’enseignement supérieur de pays en développement. Ceci concerne la recherche, la mise en place de nouvelles filières, l’enseignement, la formation à distance, les relations avec les secteurs professionnels… Ces collaborations contribuent à renforcer l’expertise et les compétences des universités partenaires. Voir http://www.usf-awb.org.

Envoyer votre CV sous format Word avant le 25 mai à Robert Laurini, Mail : Robert.Laurini@usf-awb.org

Descriptif du projet : Analyse des besoins, définition des programmes, définition des travaux pratiques, organisation des stages, consignes aux architectes, etc.

Présentation au Jubilé du CAMES du projet d’innovation par la recherche en IA : Ouagadougou, Mai-Juin 2018

Publié par Alain Mille le mardi 4 décembre 2018

L’USF est partenaire du CAMES et  a été sollicitée pour proposer un projet de recherche innovant lors de ses 50 ans

Alain Mille a présenté le projet AFRICAIN lors du Jubilé du CAMES fin mai 2018 à Ouagadougou.

RÉSUMÉ

Projet AFRICAIN (Associating Formation-Research-Innovation Cycles for Artificial Intelligence Novators

Projet de mise en place de filières de formation-recherche-activité économique en intelligence artificielle à des fins d’innovation de rupture

Présentation détaillée sur le web

USF – Alain Mille

La formation à la recherche pour les étudiants de l’Afrique et de Madagascar est un défi dans tous les domaines scientifiques et c’est le moment de relever ce défi pour le domaine de l’Intelligence Artificielle adapté au continent africain afin qu’il tienne toute sa place très vite dans le formidable développement de ce domaine.

La formation à la recherche en l’informatique nécessite des bases accessibles sans moyens techniques considérables, mais exige des ressources humaines qu’il est nécessaire de former très vite. Le vivier d’étudiants à fort potentiel dans ce domaine est considérable mais il s’agit maintenant de créer les conditions 1) de former ces étudiants à un niveau d’excellence internationale et 2) de savoir articuler cette montée en connaissance et compétence avec des capacités de création d’activités économiques et de recherche fortes sur le continent et à l’international.

L’idée sous-jacente au projet est de constituer une “cellule” de démarrage d’un dispositif de formation à la recherche en Intelligence Artificielle en s’appuyant sur des étudiants à très forts potentiels et motivés par le développement et la réplication de leur propre structure de formation, de recherche et de création d’activité économique. Cette cellule a vocation a se répliquer rapidement selon un modèle « viral ». L’innovation dite “de rupture” constitue aujourd’hui le mécanisme économique qui semble le plus prometteur en associant très vite et de manière durable les activités de formation et de recherche à une activité économique.

Le principe défendu est que chaque étudiant devienne très vite formateur ou/et créateur d’activité tout en continuant à appartenir à sa cellule de recherche et formation. C’est un moteur à trois temps qui se met en place : 1) formation niveau M2, 2) recherche dès M2 (stage) et thèse en alternance dans le cadre d’une 3) activité économique (start-up, économie sociale et solidaire, etc.).

L’exposé détaille le principe du projet, son articulation avec les autres initiatives actuelles (création de formations d’ingénieurs par exemple) et un scénario de développement avec les moyens à mobiliser pour y parvenir. Une étude de cas est discutée avec les participants.

 

25 mars-5 avril 2018 : mission de co-construction d’une formation Master et Doctorat Informatique à l’Université Ouagadougou 1

Publié par Alain Mille le mardi 4 décembre 2018

Mission du 25 mars au 6 avril [Alain Mille (USF)]

Alain Mille a travaillé en immersion pendant 15 jours avec l’équipe de recherche Informatique de l’Université Ouaga 1 qui accueille également des enseignants-chercheurs de Bobo Dioulasso et de la Miage de Ouagadougou : une équipe de 10 personnes.

Conférence sur l’organisation de l’activité de recherche

L’objectif était de faire un point sur l’organisation Master et Recherche. Un rapport a été réalisé avec eux et sur cette base, l’équipe a déposé un projet de renforcement des capacités pédagogique et de recherche en Informatique. Ce projet a été favorablement accueilli à  l’université qui cherche maintenant les conditions de son financement.

 

 

 

Le séjour a été l’occasion de conférences sur la Recherche, sur l’Intelligence Artificielle et sur le « Raisonnement à partir de l’expérience tracée »

.

Enseignants et étudiants de Master Informatique

Bilan : l’équipe semble s’être bien mise en ordre de marche et les étudiants rencontrés sont très intéressés. L’équipe s’est montrée intéressée pour expérimenter de nouvelles formes d’association d’entrepreneurs, de chercheurs et d’étudiants sur des projets communs d’innovation exploitant le potentiel de l’Intelligence Artificielle.

 

Appel à collaborateurs – Master Génie Civil – Université Nazi Boni – Bobo Dioulasso (Burkina-Faso)

Publié par Alain Mille le lundi 3 décembre 2018

Le département « Génie Civil » de l’université de Bobo Dioulasso a ouvert un master professionnel pour lequel un appui est nécessaire pour mettre en place et assurer un enseignement dans des disciplines technologiques. L’universitaire collaborera sur place avec un enseignant de l’université.

Deux missions sont prévues dans deux domaines complémentaires. La durée de chaque mission est de deux semaines, dans une période restant à définir à partir de février 2019 pour la première et mai pour la deuxième. Le billet d’avion et les frais de séjour sur place sont pris en charge par l’université Nazi Boni.

Universitaires sans frontières — USF/AWB — travaille activement à promouvoir la coopération universitaire avec des établissements d’enseignement supérieur de pays en développement. Ceci concerne la recherche, la mise en place de nouvelles filières, l’enseignement, la formation à distance, les relations avec les secteurs professionnels… Ces collaborations contribuent à renforcer l’expertise et les compétences des universités partenaires.

Les personnes dont l’adhésion à USF n’est pas à jour sont invitées à régulariser leur situation auprès de Alain Jouandeau (mail : alain.jouandeau@usf-awb.org)

Envoyer votre CV sous format Word avant le 15 décembre 2018 à Fabien Delhomme, Mail : fabien.delhomme@insa-lyon.fr

Descriptif du projet : il est prévu de mettre en place des enseignements pour des étudiants de master en génie civil dans les thèmes suivants :

1. Bétons précontraints (24h de cours théorique,12h de td et 12h de tp) : semestre 1 (A faire en février ou mars 2019)

Objectif : identifier les éléments de base et calculer les structures en béton précontraint.

Contenu : matériaux, principes de calcul, détermination des sollicitations de calcul, différents cas de précontrainte (centrée, excentrée), perte de tension, vérifications.

2. Pathologie et réparation des routes (24h de cours théorique,12h de td et 12h de tp) : semestre 2 (A faire en Mai 2019)

Objectif : identifier les sources des pathologies de la chaussée et les éléments de base pour une réparation.

Contenu : facteurs de dégradation des chaussées : charges lourdes, fatigue, carrelage, ornières structurales, effets climatiques, soulèvements différentiels, entretien des chaussées : reprofilage, purges, bouchage des nids de poule…, renforcement de la chaussée, traitement surfacique (imperméabilisation de surface), scellement des fissures.

Profil et expérience de l’universitaire recherché :

Maître de Conférences ou Professeur agrégé de Génie Civil assurant ce type de cours dans un établissement d’enseignement supérieur.

Perspectives de partenariat entre USF et le CERSA de l’Université de Lomé

Publié par Alain Mille le lundi 3 décembre 2018

Le Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires (CERSA) de l’Université de Lomé et l’ONG Universitaires Sans Frontière (USF) jaugent leurs perspectives de partenariat.

Le Prof. Xavier Alphaize a effectué une visite de prospection en ce sens au CERSA le 16 novembre 2018. L’universitaire français a ainsi échangé avec des membres de l’équipe du CERSA et visité les infrastructures.

« D’après tout ce que j’ai pu apprendre et constater, le CERSA fait des choses extraordinaires et je crois qu’il y a de réelles perspectives de partenariat entre nos deux structures », a déclaré le Prof. Xavier Alphaize, vice-Président de ‘Universitaires Sans Frontières’.

A Lomé

A Lomé, au CERSA

Les coopérations envisageables avec USF peuvent couvrir de nombreux domaines mais qui restent à être précisés par les deux parties. Néanmoins, ce partenariat pourrait consister en la recherche de partenaires industriels et à mise à disposition du CERSA d’enseignants chercheurs dans certaines spécialités liées à la filière avicole entre autres.

Le CERSA est un établissement d’enseignement supérieur spécialisé dans la promotion de la filière avicole. Il a pour missions de former des étudiants aux master et doctorat en sciences aviaires pour devenir des spécialistes et experts avicoles.

Financé par la Banque Mondiale, ce centre est identifié comme le seul dans cette spécialité en Afrique subsaharienne et compte, à ce jour, des étudiants d’une dizaine de nationalités. Compte tenu de son caractère fortement pratique, la formation au CERSA entretient des liens forts et importants avec le secteur privé. C’est une filière-clef pour la sécurité alimentaire mais aussi pour la création d’emplois et la croissance économique en Afrique.