USF-AWB a reçu la demande suivante.

« Mon pays (La République du Congo Brazzaville), souffre d’un manque criard d’infrastructures de formation. Depuis la période coloniale jusqu’à ce jour, la plupart des efforts ont été orientés vers l’enseignement général, au détriment de l’enseignement technique et professionnel. Le pouvoir d’achat des congolais étant faible, et la classe moyenne n’existant pas, la plupart des jeunes se contentent de l’offre scolaire existante, mais, laquelle, malheureusement est loin de satisfaire les attentes, selon les standards internationaux.

Dans le domaine qui me concerne, notamment la topographie ; j’ai la peine de vous informer, que le Congo ne dispose d’aucun centre de remise à niveau, ni même d’initiation à la topographie. Titulaire d’un bac+3 en sociologie, et passionné de la topographie, je suis malheureusement incapable d’exercer avec maestria, cette profession, à cause des nombreuses lacunes, notamment, par l’absence d’un bon profil, dû au manque d’infrastructures de formation.

C’est l’occasion, en ce qui me concerne, de vous dire, combien, votre expertise, pourrait être bénéfique pour les jeunes en quête de formation, mais également, à cette tranche de population qui a d’énormes difficultés à exercer cette profession selon les règles de l’art.

Vous voudriez donc nous dire, ce que vous pouvez faire, dans la mesure de vos possibilités ; bien que, ce ne soit pas une institution universitaire ou analogue qui vous ait consulté. D’avance, nous serions très heureux, de collaborer avec vous, en servant d’interface avec d’autres organismes qui souhaiteraient participer à un tel projet ; tout en tenant compte  de la particularité de la ville de Pointe – Noire (Capitale Economique du Congo, Ville portuaire et pétrolière), où, il n’existe aucune Université.  De même, au cas où la mise sur pieds d’une telle entreprise s’avère irréalisable à court ou à moyen terme, notre souhait serait que vous nous aidiez, en partenariat avec d’autres ONG, qui s’occupent de formation dans les pays en voie de développement, à organiser des séminaires de formation en topographie. Votre organisme, en tant que structure pilote, pourrait alors peaufiner les contenus de chaque module, rechercher les personnes ressource et établir un calendrier, avec les coûts et les lieux retenus pour ces formations.

Je reste convaincu qu’au regard des difficultés ci-dessus mentionnées, et par rapport à la particularité du Congo Brazzaville, où il manque presque tout, vous ferriez de votre mieux pour que le Congo soit éligible à votre programme, et DIEU, vous le rendra au quintuple. Et cela, peu importe, les difficultés à surmonter car , je sais que la tache ne sera pas facile ; mais, votre expérience ,votre sens du devoir, ainsi que votre amour pour l’Humanité, vous rendront plus fort. Et  avec l’aide de DIEU, je puis vous  rassurer, que vous obtiendrez tout le soutien nécessaire, pour la mise en place d’un tel projet au Congo.

Avec l’espoir, que notre plaidoyer va retenir votre attention, je vous prie d’accepter, Professeur, l’expression de notre admirable affection. »

Prière de contacter Robert.Laurini@usf-awb.org