Appel à collaborateurs en Économie : Réseau des Universités des Sciences et Technologies d’Afrique (RUSTA) Campus universitaire d’Abidjan (Cote d’Ivoire)

Publié par Alain Mille le mardi 1 mai 2018

La Faculté de Sciences Économiques de l’université des Sciences et Technologies de Côte d’Ivoire souhaite renforcer son potentiel pédagogique dans les filières L3, M1 et M2 et cherche un universitaire en Économie.

La durée de la mission est prévue pendant deux semaines, dans une période restant à définir à partir de juin 2018. RUSTA prend en charge le billet d’avion, le logement, une indemnité de 25.000 F CFA par jour de perdiem, et versera à chaque membre de USF participant aux actions d’appui une indemnité complémentaire forfaitaire de 1500 euros pour une mission de 10 jours ouvrables.

Universitaires sans frontières — USF/AWB — travaille activement à promouvoir la coopération universitaire avec des établissements d’enseignement supérieur de pays en développement. Ceci concerne la recherche, la mise en place de nouvelles filières, l’enseignement, la formation à distance, les relations avec les secteurs professionnels… Ces collaborations contribuent à renforcer l’expertise et les compétences des universités partenaires.

Envoyez votre CV sous format Word avec un plan de cours avant le 15 mai 2018 à Xavier Alphaize, Vice-Président USF : mail : xavier.alphaize@gmail.com

Les personnes dont l’adhésion à USF n’est pas à jour sont invitées à régulariser leur situation auprès de Alain Jouandeau (mail : alain.jouandeau@usf-awb.org)

Economie :

Responsabilités : assurer deux enseignements en Economie (macro-économie approfondie, Economie industrielle, économétrie, économie monétaire). L’universitaire USF travaillera en étroite coopération avec un universitaire local chargé de prendre la relève dans ces enseignements plus tard.

Chaque cours est prévu sur 25h pour des étudiants de L1 (environ 80 étudiants)

Profil : Professeur de rang A ou Maître de Conférence ayant plusieurs années d’expérience professionnelle dans les disciplines dispensées.

Le Réseau des Universités des Sciences et Technologies d’Afrique (RUSTA), Campus universitaire d’Abidjan (Cote d’Ivoire) recherche son Président Coordonnateur délégué

Publié par Alain Mille le mardi 1 mai 2018

Le Campus universitaire d’Abidjan RUSTA souhaite renforcer la coordination des activités de recherche et d’encadrement pédagogique. Elle sollicite la collaboration d’un universitaire qui assurera les fonctions de Président Coordonnateur délégué de l’Université en Cote d’Ivoire.

La durée de la mission est prévue pendant un an. La fonction prévoit un logement, un véhicule et une indemnité forfaitaire de 24.000 euros.

Universitaires sans frontières — USF/AWB — travaille activement à promouvoir la coopération universitaire avec des établissements d’enseignement supérieur de pays en développement. Ceci concerne la recherche, la mise en place de nouvelles filières, l’enseignement, la formation à distance, les relations avec les secteurs professionnels… Ces collaborations contribuent à renforcer l’expertise et les compétences des universités partenaires.
Envoyez votre CV sous format Word avant le 15 mai 2018 à Xavier Alphaize, Vice-Président USF-AWB : xavier.alphaize@gmail.com
Les personnes dont l’adhésion à USF n’est pas à jour sont invitées à régulariser leur situation auprès de Alain Jouandeau (mail : alain.jouandeau@usf-awb.org)
Localisation du poste : Abidjan

Durée : un an

Responsabilités : Placé sous l’autorité du Président du RUSTA, il aura à :
assurer et coordonner les activités de recherche, encadrer la pédagogie, assurer des enseignements universitaires de son ressort,
contribuer ainsi à la dynamique de développement du réseau RUSTA en Afrique
contribuer simultanément à former un universitaire africain amené à assurer ensuite ces mêmes responsabilités.

Profil : Professeur de rang A ou Maitre de Conférence en Gestion, Sciences économiques, Droit, Sciences et Technologies ayant au minimum 15 ans d’expérience professionnelle dans des fonctions universitaires similaires en Europe.

Première promotion du Master « Gestion des industries extractives » à l’université de Tamatave (Madagascar)

Publié par Alain Mille le mardi 1 mai 2018

L’exploitation des mines de Madagascar doit contribuer à son développement économique. A cet effet, des mesures doivent être prises pour encourager la bonne gouvernance dans la gestion des ressources minières, et Madagascar est en ce moment dans la phase de renforcement de sa capacité de formation de ce secteur.

Les dispositions dans ce domaine ne sont pas très nombreuses, et c’est pourtant l’initiative prise par l’université de Tamatave avec l’appui d’Universitaires sans Frontières. Ce n’est pas un hasard : c’est là que le plus important investissement minier du pays est en cours, Ambatovy, compagnie minière de nickel et de cobalt de grande capacité de production. Avec un investissement total de 8 milliards de dollars, Ambatovy est le plus important investissement étranger jamais réalisé à Madagascar. Il fallait que des cadres nationaux puissent participer au développement de ce secteur.

Les étudiants de cette première promotion du Master « gestion des industries extractives » ont soutenu publiquement leurs travaux de recherche appliquée en avril, devant un jury d’universitaires et de professionnels du secteur et présidé par Xavier Alphaize, Vice Président d’USF.

Les thèmes de recherche concernaient par exemple « les déplacements de population locale impactée par les projets miniers et ses effets à Madagascar », « l’optimisation de la contribution des industries minières à travers l’intégration du concept de contenu local », ou des thèmes liés à la Responsabilité sociale des entreprises minières. Des thèmes au cœur des préoccupations liées au développement du secteur minier en Afrique.

Appel à collaborateur ISCAM Antananarivo (Madagascar) Accompagnement académique et pédagogique

Publié par Alain Mille le samedi 21 avril 2018

Expert pour l’accompagnement académique et pédagogique en vue de l’obtention d’une accréditation internationale (EQUIS, EPAS, AABS) à moyen terme

ISCAM (Institut Supérieur de la Communication, des Affaires et du Management) est une Ecole de Management basée à Antananarivo, Madagascar. Ayant participé au premier programme de monitoring EDAF de l’EFMD de 2015 à 2017, ISCAM Madagascar, souhaite continuer à développer et à être reconnu et visible au niveau académique en se préparant à une démarche d’accréditation internationale (EQUIS/EPAS/AABS).

L’ISCAM Madagascar souhaite renforcer sa démarche pédagogique et accroitre le rayonnement international de son Institut. Elle sollicite la collaboration d’un universitaire à même d’analyser les performances académiques et développer son assurance qualité pédagogique et de dégager des propositions pour en améliorer leurs efficacités et pertinences, et établir un plan de développement académique et pédagogique pour le positionnement de l’institut à l’international en vue d’une accréditation internationale (EQUIS/EPAS/AABS)

La durée de la mission est de 6 semaines, dans une période restant à définir à partir d’octobre 2018. L’ISCAM prend en charge les frais de déplacement et d’hébergement de la personne retenue pour assurer ces responsabilités.

Universitaires sans frontières — USF/AWB — travaille activement à promouvoir la coopération universitaire avec des établissements d’enseignement supérieur de pays en développement. Ceci concerne la recherche, la mise en place de nouvelles filières, l’enseignement, la formation à distance, les relations avec les secteurs professionnels… Ces collaborations contribuent à renforcer l’expertise et les compétences des universités partenaires.
Envoyez votre CV sous format Word avant le 10 mai à Alain Jouandeau (mail : alain.jouandeau@usf-awb.org)
Les personnes dont l’adhésion à USF n’est pas à jour sont invitées à régulariser leur situation auprès de Alain Jouandeau (mail : alain.jouandeau@usf-awb.org)

Actions à engager : travaillant en étroite collaboration avec l’équipe pédagogique de l’ISCAM, l’universitaire aura à analyser et dégager des propositions concernant :

  • la stratégie académique et pédagogique
  • le portefeuille de l’offre de formation
  • les manuels de procédures relatifs aux différents programmes de formation
  • le contrôle de la qualité des programmes au regard des attentes des étudiants, des besoins des entreprises et des normes nationales et internationales
  • la validation les affectations des modules/cours
  • la mise en place et le suivi des indicateurs de performances pédagogiques
  • la participation aux processus d’accréditation
    la veille sur les évolutions en matière de pédagogie et de programmes
  • la concrétisation des partenariats académiques
  • la supervision et l’animation des conseils pédagogiques, d’admission, de délivrance de diplômes et de délibération pour rattrapage
  • l’analyse de l’employabilité des étudiants
  • la mise en place un processus d’amélioration continue (écoute client, évaluation des Enseignants)
  • l’élaboration les plans de travail et rédiger des rapports

Profil et expériences :

L’universitaire sera un Professeur ou un Maître de Conférence en sciences économiques, gestion, droit, sciences politiques ou sciences sociales ayant assuré des responsabilités académiques et pédagogiques et ayant déjà mené une équipe académique dans le processus d’accréditation internationale (EQUIS/EPAS/AABS)

Très bonne connaissance du système d’Accréditation des Écoles de Management. L’expérience de l’Audit académique serait un atout.

Appel à collaborateurs Réseau des Universités des Sciences et Technologies d’Afrique (RUSTA) Campus universitaire d’Abidjan (Cote d’Ivoire) Droit Privé

Publié par Alain Mille le samedi 21 avril 2018

La Faculté des Sciences Juridiques, Administratives et Politiques de l’université des Sciences et Technologies de Cote d’Ivoire souhaite renforcer son potentiel pédagogique dans les filières L3, M1 et M2 et cherche un universitaire en Droit privé.

La durée de la mission est prévue pendant deux semaines, dans une période restant à définir à partir de juin 2018. RUSTA prend en charge le billet d’avion, le logement, une indemnité de 25.000 F CFA par jour de perdiem, et versera à chaque membre de USF participant aux actions d’appui une indemnité complémentaire forfaitaire de 1500 euros pour une mission de 10 jours ouvrables.

Universitaires sans frontières — USF/AWB — travaille activement à promouvoir la coopération universitaire avec des établissements d’enseignement supérieur de pays en développement. Ceci concerne la recherche, la mise en place de nouvelles filières, l’enseignement, la formation à distance, les relations avec les secteurs professionnels… Ces collaborations contribuent à renforcer l’expertise et les compétences des universités partenaires.
Envoyez votre CV sous format Word avec un plan de cours avant le 15 mai 2018 à Yves Livian chargé d’affaires USF : mail : Yves.Livian@gmail.com
Les personnes dont l’adhésion à USF n’est pas à jour sont invitées à régulariser leur situation auprès de Alain Jouandeau (mail : alain.jouandeau@usf-awb.org)

Droit Privé :

Responsabilités : assurer deux enseignements en Droit Privé (droit des sociétés, droits des obligations et contrats spéciaux et sûreté). L’universitaire USF travaillera en étroite coopération avec un universitaire local chargé de prendre la relève dans ces enseignements plus tard.

Chaque cours est prévu sur 25h pour des étudiants de L2 (environ 15 étudiants).

Appel à collaborateurs Réseau des Universités des Sciences et Technologies d’Afrique (RUSTA) Campus universitaire d’Abidjan (Cote d’Ivoire) Gestion

Publié par Alain Mille le samedi 21 avril 2018

La Faculté de Gestion de l’université des Sciences et Technologies de Cote d’Ivoire souhaite renforcer son potentiel pédagogique dans les filières L3, M1 et M2 et cherche un universitaire en Gestion.

La durée de la mission est prévue pendant deux semaines, dans une période restant à définir à partir de juin 2018. RUSTA prend en charge le billet d’avion, le logement, une indemnité de 25.000 F CFA par jour de perdiem, et versera à chaque membre de USF participant aux actions d’appui une indemnité complémentaire forfaitaire de 1500 euros pour une mission de 10 jours ouvrables.

Universitaires sans frontières — USF/AWB — travaille activement à promouvoir la coopération universitaire avec des établissements d’enseignement supérieur de pays en développement. Ceci concerne la recherche, la mise en place de nouvelles filières, l’enseignement, la formation à distance, les relations avec les secteurs professionnels… Ces collaborations contribuent à renforcer l’expertise et les compétences des universités partenaires.
Envoyez votre CV sous format Word avec un plan de cours avant le 15 mai 2018 à Yves Livian chargé d’affaires USF : mail : Yves.Livian@gmail.com
Les personnes dont l’adhésion à USF n’est pas à jour sont invitées à régulariser leur situation auprès de Alain Jouandeau (mail : alain.jouandeau@usf-awb.org)

Gestion :

Responsabilités : assurer deux enseignements en Gestion (méthodologie qualitative et quantitative de gestion, contrôle de gestion, technique comptable approfondie). L’universitaire USF travaillera en étroite coopération avec un universitaire local chargé de prendre la relève dans ces enseignements plus tard.

Chaque cours est prévu sur 30h pour des étudiants de L2 (environ 70 étudiants)

Profil : Professeur de rang A ou Maître de Conférence ayant plusieurs années d’expérience professionnelle dans les disciplines dispensées.

Emploi de recteur pour L’université Kofi Annan de Guinee (Conakry)

Publié par Alain Mille le dimanche 25 mars 2018


Université Kofi Annan de Guinée,
B.P. 1367 Nongo, Conakry, Rép. de Guinée
Site : http://www.univ-kag.education
Appel à candidatures, emploi de Recteur

Contact USF: Paul Rousset

_____________________

L’université Kofi Annan de Guinée (Conakry), établissement d’enseignement supérieur
pluridisciplinaire de référence en Guinée, ouvre l’emploi de Recteur, pour remplacer l’actuel
Recteur, en fin de mandat, selon les termes et conditions ci-dessous :
Responsabilités :
Le Recteur dirige l’Université sur le plan académique.
A ce titre, notamment :

  • Il met en œuvre l’ensemble des orientations, programmes et actions découlant des
    décisions du Conseil d’Administration ;
  • Il préside le Conseil d’Université ;
  • Il exécute les décisions du Conseil d’Administration et du Conseil d’Université ;
  • Il veille à la bonne exécution du budget adopté par le Conseil d’Administration ;
  • Il veille au bon fonctionnement de l’Université et au respect du règlement intérieur et
    des différents règlements des études, à l’observation des programmes et des horaires ;
  • Il admet et exclut les étudiants conformément à la réglementation en vigueur ;
  • Il exerce l’autorité administrative et hiérarchique sur les responsables des Facultés,
    Ecole, Institut, Départements, Services Communs d’Appui Scientifique et Technique,
    et l’ensemble personnels académiques et scientifiques ;
  • Il propose au Président le recrutement et le licenciement des enseignants-chercheurs
    permanents, après avis du Conseil de composante et du Conseil d’Université ;
  • Il propose au Président de nommer les Directeurs et Directeurs adjoints de composante
    et de mettre fin à leur mandat, après avis du Conseil d’Université ;
  • Il nomme les Chefs de départements et de laboratoires, Directeurs de programmes
    d’études et met fin à leurs fonctions, après avis du Conseil de composante ;
  • Il engage les enseignants vacataires, sur proposition du Directeur de composante, après
    avis du Conseil d’Université ;
  • Il nomme les jurys d’évaluation des connaissances et d’examens, sur proposition des
    Directeurs de composantes ;
  • Il coordonne, sous l’autorité du Président, les relations avec les partenaires nationaux et
    étrangers ;
  • Il est responsable avec le Président du maintien de l’ordre dans les enceintes et locaux
    de l’Université et peut, en cas de nécessité, faire appel à la force publique ;
  • Il est responsable avec le Président de la sécurité dans l’enceinte de l’établissement ;
    Sous réserve des activités de représentation du Président et en accord avec celui-ci, il
    représente l’Université dans toute manifestation publique.

Le Recteur exerce les prérogatives que lui délèguent le Président de l’Université, le Conseil
d’Administration et le Conseil d’Université.

Exigences principales pour le poste :

  • Enseignant de rang magistral (en activité ou récemment retraité) ;
  • Une quinzaine d’années d’expérience de gestion au sein d’une structure d’enseignement
    supérieur et de recherche, particulièrement dans des fonctions de direction ;
  • Connaissances en gestion administrative, financière et comptable d’une structure
    d’enseignement supérieur et de recherche ;
  • Expérience d’une dizaine d’années en Afrique francophone et aptitude au travail en
    environnement multiculturel ;
  • Connaissance du milieu universitaire international ;
  • Qualités d’autonomie, de disponibilité, de dynamisme, de discrétion et de loyauté ;
  • aptitude à travailler sous pression ;
  • Excellent niveau en français.

Conditions d’exercice :

  • Lieu d’affectation : Conakry (Guinée) ;
  • Date de prise de fonctions : 1er septembre 2018 ;
  • Durée du mandat : 4 ans.

Dossier de candidature :

Les personnes intéressées sont priées d’envoyer par courriel (en format PDF) :

  • une lettre de motivation ;
  • un CV détaillé précisant notamment les domaines de compétences et expériences (avec
    pour chacune d’elles, la durée et, si possible, l’adresse électronique d’une personne de
    référence).
  • au plus tard le vendredi 27 avril 2018,
  • à l’adresse ci-après : candidaturesrecteur@univ-kag.education
  • Contact USF Paul Rousset

NB : Pour tous renseignements sur l’université Kofi Annan de Guinée, les personnes intéressées
voudront bien se reporter au site : www.univ-kag.education

Appel à collaborateurs pour USF Canada : postes bénévoles au Ghana. Université de Cape Coast (UCC)

Publié par Alain Mille le lundi 12 mars 2018

USF Canada : postes bénévoles au Ghana

Universitaires sans frontières (USF) est une organisation canadienne sans but lucratif, établie à
Montréal. Sa mission est d’aider les établissements d’enseignement supérieur des pays en
développement à édifier leur capacité de former les spécialistes et les chercheurs dont ils ont
besoin. USF envoie des bénévoles dont la tâche est d’aider ces universités à réaliser les projets
qu’elles ont conçus et qui leur appartiennent. USF défraie les bénévoles de leurs dépenses,
mais ne leur verse pas de salaire.

Titre du poste : Chargés de cours pour cours de niveau supérieur en informatique et
technologie de l’information

Nombre de bénévoles : 2
Cours 1 : Intelligence artificielle et systèmes connexes
Cours 2 : Apprentissage machine

Établissement partenaire : Université de Cape Coast (UCC)

L’UCC a vu le jour en octobre 1962 sous forme de collège universitaire. Elle est devenue une
université autonome à part entière, avec pouvoir de décerner grades, diplômes et certificats le
1er octobre 1971.
L’établissement a été créé pour fournir une main-d’œuvre compétente et hautement qualifiée,
capable d’assurer un rôle d’impulsion et de guide en éducation. À l’origine, son mandat était de
former des enseignants pour les établissements d’enseignement de deuxième cycle et pour le
ministère de l’Éducation. À l’époque, en effet, le système d’éducation connaissait un essor
accéléré et était en mal de main-d’œuvre. Aujourd’hui, grâce au développement de certaines
facultés et à la diversification des programmes, l’UCC est en mesure de fournir un personnel de
qualité à d’autres ministères et aux industries du pays.
En réponse aux besoins changeants de la société et de tout le système d’éducation du Ghana,
l’UCC a ajouté à ses fonctions premières la formation de nombreux spécialistes : planificateurs
de l’éducation, administrateurs, agronomes, actuaires, optométristes, biochimistes,
technologistes médicaux, et spécialistes en technologie de l’information, environnement,
commerce, gestion, tourisme, éducation en matière de population et de vie de famille, eau et
techniques sanitaires, biologie moléculaire, biotechnologie, système d’exploitation du bétail,
informatique et technologie de l’information.
Lieu : Cape Coast, Ghana
Langue : Anglais
Contexte :
Le Ghana a besoin de titulaires de maîtrise et de doctorat en informatique et en technologie de
l’information afin de pourvoir de nombreux postes clés au gouvernement et dans l’industrie et
de former une relève. Le programme doctoral en informatique et technologie de l’information du
Ghana est très récent. Pendant longtemps, les étudiants qui souhaitaient faire un doctorat
devaient étudier à l’étranger. Or la plupart ne pouvaient pas partir, pour des raisons
personnelles ou professionnelles, et peu de ceux qui partaient revenaient travailler dans leur
pays. C’est pourquoi le département d’informatique et de technologie de l’information (DITI) de
l’UCC veut, en partenariat avec USF, rehausser le niveau de ses maîtres de conférences de la
maîtrise au doctorat, au moyen d’un programme doctoral transitoire qui lui permettra ensuite de
gérer et d’offrir son propre programme de doctorat.
Description du travail :
Actuellement, les maîtres de conférences de l’UCC suivent des cours et rédigent une thèse
sous la direction principale d’un universitaire qui, la plupart du temps, vient de l’extérieur et est
assisté d’un codirecteur local. Les cours de niveau supérieur sont donnés par des bénévoles de
l’étranger et sont ouverts aux diplômés récents du baccalauréat en sciences du DITI, qui
pourront faire valoir les crédits obtenus au regard d’un degré supérieur quand le programme du
DITI aura été approuvé. Les doctorants d’autres universités du Ghana pourront également
suivre les cours, puis rédiger leur thèse dans le cadre du programme destiné au DITI et à
l’élaboration duquel participe USF.
Le programme actuel comporte deux cours supérieurs offerts pendant les mois d’été chaque
année et un cours intensif offert en janvier aux étudiants qui doivent combler certaines lacunes
fondamentales. Pour atteindre les objectifs du programme, l’UCC a besoin de bénévoles
capables de donner des cours supérieurs en informatique et en technologie de l’information à
l’été 2018. Ces cours sont :

  • Cours 1 : Intelligence artificielle et systèmes connexes
  • Cours 2 : Apprentissage machine

Exigences :
Études : Doctorat en informatique ou en technologie de l’information.
Expérience professionnelle : Expérience de l’enseignement universitaire. L’expérience de la
direction d’étudiants dans le cadre de projets de recherche est absolument essentielle.
Idéalement, les bénévoles accepteront de diriger les étudiants du programme pendant leur
thèse.
Date d’entrée en fonction et durée du mandat :
Les bénévoles devront donner des cours pendant 7 semaines, entre le 1 er juin et le 31 juillet
2018.

Avantages :
L’UCC et USF assument toutes les dépenses liées aux titres de transport, à l’hébergement, au
transport local, à l’assurance voyage et à l’assurance maladie, aux vaccins et aux médicaments
ainsi que des frais accessoires.
Candidatures :
Veuillez envoyer à Corrie Young, cyoung@awb-usf.org, avec copie à Dominique Sotteau,
dominique.sotteau@okofoto.com, votre CV et une lettre de motivation précisant vos
disponibilités ainsi que le nom et les coordonnées de deux personnes pouvant fournir des
références à votre sujet.
Clôture de la période de candidature : 1er avril 2018

Maitre de Conférence ou Professeur de rang A d’Arts Plastiques ou d’Histoire de l’Art, Université El Neelain, Khartoum, Soudan

Publié par Alain Mille le dimanche 11 mars 2018

Faculté des Beaux-Arts de l’Université El Neelain située à Khartoum (Soudan)

Recherche un Maître de Conférence ou Professeur de rang A d’Arts Plastiques ou d’Histoire de l’Art

L’Université publique El Neelain située à Khartoum (Soudan) compte 14 facultés et 95 000 étudiants. Elle va ouvrir une faculté des beaux-arts pour laquelle elle souhaite des collaborations d’Universitaires sans Frontières. Dans un premier temps, il devrait y avoir trois facultés :

  • peinture
  • formation des futurs professeurs d’Arts plastiques
  • Architecture d’intérieur

Une première mission sera effectuée par un universitaire USF ayant eu d’importantes responsabilités dans le la gestion d’une UFR d’Arts Plastiques et sciences de l’Art en France. Il travaillera en anglais sur place en étroite collaboration avec un responsable de l’Université El Neelain. La mission est prévue pendant 10 jours, dans une période restant à définir à partir d’avril 2018.

Le billet d’avion sera pris en charge par l’ambassade de France, ainsi que les frais de séjour sur place. Une indemnité complémentaire de 1300 euros est prévue par l’université El Neelain pour cette mission.

Universitaires sans frontières — USF/AWB — travaille activement à promouvoir la coopération universitaire avec des établissements d’enseignement supérieur de pays en développement. Ceci concerne la recherche, la mise en place de nouvelles filières, l’enseignement, la formation à distance, les relations avec les secteurs professionnels… Ces collaborations contribuent à renforcer l’expertise et les compétences des universités partenaires.

Envoyez votre CV sous format Word avant le 31 mars 2018 à Robert Laurini, Président USF-AWB : mail : Robert.Laurini@usf-wb.org.

Les personnes dont l’adhésion à USF n’est pas à jour sont invitées à régulariser leur situation auprès de Alain Jouandeau (mail : alain.jouandeau@usf-awb.org)

Descriptif : l’équipe travaillera en anglais et sera amenée à :

  • établir un état de l’environnement pédagogique et professionnel à ce projet,
  • examiner la faisabilité des formations artistiques supérieures envisagées (toutes les pratiques artistiques relevant du dessin, de le peinture, de l’estampe, de l’infographie, de la sculpture, de la photographie, de l’installation, de l’exposition, des dispositifs, de la performance, de la vidéo, les nouveaux médias et technologies),
  • proposer les axes de recherches universitaires qui pourraient être développés au sein de la faculté des beaux-arts,
  • préciser les axes de travail des missions complémentaires qui interviendront dans le cadre de ce projet.

En parallèle, sera examinée l’offre de formation universitaire en arts plastiques et Sciences de l’Art dans les autres universités du Soudan.

Un rapport sera rédigé en anglais comprenant :

  • Les options prioritaires souhaitables et les coopérations qui pourraient s’engager,
  • La liste des missions successives avec leurs objectifs,
  • Un planning des missions.

Langue de travail : l’anglais

Equipe d’experts :

  • Universitaire spécialiste d’USF : Maitre de Conférence ou Professeur de rang A d’Arts Plastiques ou d’Histoire de l’Art ayant au moins 5 ans d’expérience de responsabilités pédagogiques dans une UFR d’Arts Plastiques ou dans une Ecole d’Architecture en France (maitrise de l’anglais nécessaire – connaissance de l’arabe serait un atout)
  • Un responsable de l’Université El Neelain qui sera associé à l’expert USF (à déterminer par l’Université El Neelain).
Employabilité des étudiants et plus grande efficacité des établissements d’enseignement supérieur privés », priorités de la Ministre de l’Enseignement Supérieur du Bénin

Publié par Alain Mille le jeudi 1 février 2018

La Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique du Bénin a reçu le 17 janvier le Vice-Président d’Universitaires sans Frontières. Au cours de cet échange, plusieurs questions ont été abordées, et en particulier les projets d’insertion professionnelle et le fonctionnement des universités privées au Bénin.

Sur le premier volet, Madame Attanasso veut mettre en place des cycles de formation professionnelle permettant une employabilité immédiate des étudiants. Ces filières concernent les métiers du bois, de l’agriculture, du bâtiment, du tourisme, du textile, de la mécanique auto. La dimension pratique de ces formations apparaît essentielle. Sur ces différents axes de formation professionnelle USF donnera son appui pour assurer les actions de formation de formateurs qui s’imposent.

Elle a également fait part de ses préoccupations sur les modalités de fonctionnement d’établissements d’enseignement supérieur privés, et de dérives constatées dans certains cas. Un schéma de fonctionnement en harmonie avec le cadre réglementaire béninois est progressivement mis en place, et en particulier tous les établissements d’enseignement privé au Bénin vont avoir, à court terme, l’obligation d’être homologués par le Ministère de tutelle pour poursuivre leurs activités.

___________

Au centre, Madame Marie-Odile Attanasso, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique